Le coin des arbitres

Le Rugby est un jeu passionnant et captivant lorsqu’il est bien pratiqué et que le jeu est clair, sans tricherie et sans vilain geste.

Jusqu’en 1860, soit presque 40 ans après l’invention du jeu de la balle ovale, l’arbitre ne faisait pas partie du “paysage”. Les capitaines des deux équipes assuraient le respect des règles et le bon fonctionnement du match.

En fait, les deux capitaines décidaient du nombre de joueurs, de la durée de la partie et même des règles car, à l’époque, celles-ci variaient d’un club à l’autre. La nature étant ce qu’elle est, le besoin se fit sentir de solliciter, sinon des personnes neutres, du moins un oeil extérieur.

On demande alors à deux volontaires de l’assistance de jouer ce rôle de “grand témoin”.

Un problème d’arbitrage, en 1884, lors du match Ecosse – Angleterre, eut d’ailleurs deux conséquences majeures: la première concerne le jeu puisque les Ecossais portèrent réclamation pour un en-avant qu’ils avaient commis, non sifflé par les “arbitres” d’alors et à l’origine d’un essai anglais. Les ”arbitres” en question n’avaient fait qu’appliquer une règle sacro-sainte d’aujourd’hui, celle de l’avantage; la seconde tient à la réflexion engagée par les responsables qui estimèrent que le type de réclamation sus-citée ne pouvait être “jugé” que par un organisme neutre, l’International Board allait ainsi voir le jour. Sous son impulsion, on considéra qu’un troisième “larron” s’imposait pour prendre l’ultime décision. L’arbitre était né avec l’année 1885.


L’arbitre : un mal nécessaire diront certains, pas seulement. L’arbitre est le garant des règles.

D’ailleurs, lorsque le directeur de jeu,  interprète avec justesse les actions et prend les bonnes décisions, les joueurs l’apprécient. C’est donc une tâche, certes difficile que d’être arbitre, mais tellement captivante et valorisante. Et quoi de plus agréable pour un arbitre que de se faire saluer par les joueurs au coup de sifflet final. Signe qu’il a rempli sa mission avec justesse.

Actuellement, Nous avons trois  arbitres. Benoit Esteoulle , François Gianfaldoni  et Mathieu Souche,,  ils font partie intégrante du club. C’est pourquoi les remercions.

 Benoit Esteoule gianfaldoni 

Sources : http://www.rugbylegende.com

Retour vers : L’école d’arbitrage     La règle du mois   Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.