Obstructions Septembre 2013

La règle du mois : Obstructions, écrans et autres parasitages*

Cliquer sur les images pour les agrandir

1 – SUR LES RUCKS

a  Dessin A – Sur ce ruck, le ballon est visible avec le demi de mêlée (X) qui s’apprête à s’en saisir. Deux coéquipiers (XX) du demi de mêlée sont placés opportunément en périphérie du ruck, sur le coté gauche. Le premier d’entre eux a sa main droite (seulement la main, pas le bras) sur le dos du dernier joueur au sol. Il est debout, fléchi sur ses jambes et fait face aux défenseurs placés derrière leur ligne de hors jeu, surveillant, l’intervention probable d’un défenseur. Le second a sa main droite placée sur le dos du premier. Il est dans la même position que son coéquipier. Ces deux joueurs forment avec la pointe du ruck le coté d’un triangle officiant comme un paravent, protégeant ainsi le demi de mêlée.

b

Dessin B – Cette fois le demi de mêlée (X) a posé ses mains sur le ballon, signe que les défenseurs peuvent intervenir. seulement, ils sont obligés de contourner le  »barrage » des deux coéquipiers pour atteindre le demi de mêlée.

Question : La position des soutiens offensifs est elle illicite sur ce ruck ? si non, l’arbitre doit il sanctionner systématiquement ce genre de comportement, ou y a t’il une certaine tolérance sur ces phases de jeu?

Response du corps arbitral : Tout est dans la notion de liaison. Avoir la main posée sur un partenaire du ruck n’est pas, dans la règle, être lié. En effet, dans un ruck ou dans un maul, un joueur doit se lier à un coéquipier (ou à un adversaire) avec la totalité du bras. Dans les faits, l’arbitre doit, dans un but de prévention, demander aux joueurs de se lier correctement. Les joueurs rouges, (qui ont seulement une main posée sur le dos d’un coéquipier) sont déliés et stagnent devant leur ligne de hors jeu (ligne pointillés rouges). Les joueurs placés ainsi sont nettement devant les pieds de  leur dernier coéquipier participant au ruck (qui définit la ligne de hors jeu) sont bien hors jeu. L’arbitre doit leur demander de reculer derrière cette ligne et, s’ils veulent rejoindre le ruck, de se lier à leur coéquipier en venant par la porte. En tout cas, ils ne peuvent pas rester dans cette position.

2 – SUR LES TOUCHES

c Dessin C – On distingue le sauteur (X) déjà en l’air, qui vient de se saisir du ballon, soutenu par son  »lifteur » arrière (XX). Ce dernier est légèrement dans le couloir et se positionne de sorte à faire écran de son corps avec les défenseurs qui veulent se saisir du porteur du ballon. Attention le  preneur en touche est toujours en l’air, par conséquent, les défenseurs n’ont pas le droit d’intervenir. On distingue bien la position des différents intervenants, surtout celle du  »lifteur ».

d

Dessin D – Cette fois ci, les défenseurs interviennent. Tous les joueurs forment désormais un maul. Sauf le  »lifteur » (XX) qui est venu s’interposer entre le premier défenseur et le porteur du ballon (X). Le défenseur a donc du mal à se saisir du porteur de balle.

3 – DANS LE JEU COURANT

e f

Dessin E – L’action part d’un ruck. On distingue une ligne de défenseurs biens placés et qui ne sont pas hors jeu. le demi de mêlée est en train de faire la passe à l’un de ses coéquipiers placé en profondeur. Seulement, il y a des joueurs des deux équipes éparpillés dans les deux camps après une succession de phases de jeu au pied. Entre le demi de mêlée et le destinataire de la passe se trouve un défenseur (°) qui revient dans son camp, mais qui s’arrête juste à temps pour ne pas toucher le ballon. Il est à quelque centimètres du destinataire de la passe, ce dernier tend les mains pour se saisir du ballon.

Dessin F – Suite de l’action du dessin E mais cette fois ci, le défenseur (°) s’est saisi presque instantanément du nouveau porteur de ballon (X) pour le plaquer. Ce porteur a juste le temps de parcourir deux ou trois mètres.

Question : L’action de plaquer du défenseur est elle licite ? Etait il hors jeu, ou doit on considérer que dès la fin du ruck, nous sommes à nouveau dans une phase de jeu courant, ou les lignes de hors jeu sont redéfinies ?

Response du corps arbitral : Rappelons la règle : Le joueur hors jeu et qui se replie ne sera remis en jeu que dans deux cas.

  •  Lorsqu’un adversaire porteur du ballon aura parcouru 5 mètres ou
  • Lorsqu’un adversaire aura botté le ballon.

Ici ce n’est nullement le cas, l’intervention du défenseur est donc illicite.

Attention une passe des adversaires ne remet pas le joueur en jeu.

 

*  textes et photos RUGBYMAG le magazine de la Fédération Française de Rugby.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.